The Bone Season : une lecture qui fait du bruit !

« J’aime croire que nous étions initialement plus nombreux. »

Rep : Ps de couleur, Ps mlm
TW : Violence, mort, esclavage, sang, drogue.

Heyy tout le monde, j’espère que ça va ! Aujourd’hui je viens vous parler de The Bone Season tome 1 de Samantha Shannon chez Desaxus !

2059, Londres, Paige travaille pour la pègre. Elle est voyante et son existence même est un crime. Un jour, elle commet un meurtre et est enlevée dans une colonie à Oxford. Elle va devoir s’échapper, mais à qui peut-elle faire confiance ? Et son formateur est-il vraiment son ennemi ?

Enfin, je l’ai lu ! Qu’est-ce que j’en ai pensé ? Eh bien, j’ai bien aimé. Mais ! Je vais commencer par ce que j’ai moins aimé, le négatif. Il y a deux trois choses qui m’ont fait lever les yeux aux ciels.

– Bon, c’est pas le plus gros problème, mais les chapitres : ils sont très longs, et c’est vrai que quand on a des problèmes de concentrations, des chapitres long et parfois très descriptif, c’est dur d’accrocher.

– Ensuite : est-ce que ça vient de la traduction ou de la version originale : mais décrire des personnes de couleurs avec de la nourriture ? Vraiment ? Et c’est quelque chose qu’on voit souvent dans les livres.

– Les romances : pourquoi avoir mis des romances dans ce livre ? J’en ai vu une arriver à des milliers de kilomètres et franchement, je ne la voulais pas, et oh surprise ! J’avais raison… Elle est arrivée et franchement, elle aurait pu être inexistante, cela n’aurait rien changé, je trouve.

Bref, passons à ce que j’ai bien aimé :

– Le mélange entre dystopie et science-fiction : ce n’est pas forcément quelque chose que l’on voit. Mais les aliens sont là et ce sujet est plutôt bien emmené et traité.

– Les personnages : même les « méchants » je les ai bien aimés, car iels étaient bien écris. Et franchement un livre avec des personnages viens écris, c’est déjà quelque chose de gagné.

– L’intrigue principale : franchement l’intrigue, l’histoire, le tout est bien mené et ça explique l’épaisseur du livre, car l’univers est très étendu et on en apprend beaucoup. Alors, oui, c’est en contradiction avec ce que j’ai dit avant, mais quand l’action est là, bah elle est là et franchement, on ne peut pas lâcher le livre.

– Pas de triangle amoureux : bon les histoires d’amour, je les trouve inutiles. Mais au moins, il n’y a pas le cliché des triangles amoureux à la Hunger Games, et ça, c’est très important, parce que c’est parfois, souvent, du vu et revu.

– L’évolution : l’évolution des personnages ou de la série. On en apprend beaucoup et on découvre beaucoup de choses sur des personnages qu’on ne côtoie pas forcément, mais qu’on arrive à cerner (ou pas…)

En bref, une bonne lecture, pas un coup de cœur, mais une bonne lecture qui vaut le détour, et je lirais la suite.

Et vous, l’avez-vous lu ? Voulez-vous le lire ?

A très vite ! Mel !

Ces 5 dessin-animés incontournables (partie 1 )

Heyy tout le monde comment ça va ? Aujourd’hui je viens vous parler de dessin-animé ! Et oui j’ai 24 ans mais les dessin-animés c’est la vie. Alors je ne vous parlerez pas des Simpson ou de South Park (que je n’ai jamais vu), mais de dessin-animés plus ou moins connus. Ready ? Go !

  • Souvenirs de Gravity Falls d’Alex Hirsch (fini) !

Ou aussi appelé Gravity Falls. Ici, on suit Mabel et Dipper, deux jumeaux de 12 ans. Iels sont envoyé.e.s par leurs parents chez leur oncle Stan, à Gravity Falls. Ce qui allait s’annoncer comme un séjour ennuyeux, devient intéressant quand Dipper découvre un journal sur les mystères de la ville. Une ville remplit de monstres et légendes.
Que dire à part que j’ai vraiment dévoré cette série. Tout y est : du fantastique, de gros mystères, des mensonges, et de belles relations. Et c’est le point fort de la série : les relations amicales mais surtout familiales ! On suit deux adelphes et leur relation est réelle, Alex Hirsch c’est lui-même inspiré de la relation avec sa sœur. Et franchement, c’est beau, leur confiance, leur solidarité… tout est testé et pourtant cela reste très bien traité. Et franchement, la scène du portail est superbe, et le personnage de Mabel qui est déjà top est 10000000x plus cool à ce moment ! Franchement, tout est bien, les personnages, leurs évolutions, les histoires et mystères. Et le final ? Bah, j’ai pleuré !

  • We bare bears de Daniel Chong (fini + un film) !

Grizz, Panda et Polaire sont trois ours et frères. Dans ce dessin-animé, on suit leur quotidien, leurs aventures à eux et à leurs ami.e.s.
Ici, on est clairement sur mon gros coup de cœur. Un dessin-animé qui fait chaud au cœur et une fois qu’on commence, on n’arrive pas à s’arrêter. C’est plus qu’un coup de cœur (j’ai une batterie externe, des peluches, un stylo, des stickers… de la série). Tout est bien dans cette série, les épisodes, les personnages, les relations entre les personnages, les sujets abordés, et c’est aussi drôle. Et j’ai un énorme coup de cœur pour les épisodes des ours petits (j’en ai vu un hier d’ailleurs, il m’a grave ému). C’est totalement la série à regarder quand ça ne va pas, quand on a besoin de quelque chose qui fait du bien, ou qu’on veut juste profiter.
J’aime aussi beaucoup la relation entre Polaire et Chloé que je trouve très belle et pure.

  • Le monde incroyable de Gumball (fini + film en préparation) !

Gumball est un chat bleu, son frère Darwin un poisson rouge, sa mère Nicole un chat bleu, son père Richard un lapin rose et sa petite sœur Anaïs un lapin rose. Cette famille vit à Elmore, un monde étrange, et a un chic pour se mettre dans des situations pas possibles.
Ici on est plus sur de l’humour, un humour où enfant et plus grands trouveront leur compte. Bien que certains épisodes peuvent être lourds (ce qui arrive hélas souvent avec des séries d’humour), ici, on a un dessin-animé de qualité. Souvent, la scène SJW est utilisée, mais je pense que la plupart des personnes l’utilisent mal parce que Gumball est un sale gosse. Mais on a quand même ici un humour qui peut-être bien cynique, drôle et qui critique la société, les riches et le capitalisme, et aussi la génération de nos parents. Et c’est pure gold !

  • Steven Universe de Rebecca Sugar (fini + film + suite)

Steven est à moitié humain et à moitié gemme (des créatures lgbtqia+ venant de l’espaces et ayant de pouvoirs et des rangs liés à leurs… bah gemmes). Il est l’enfant de l’ancienne cheffe des Gemmes de Cristal, un groupe de rebelles. Il doit vivre avec cet héritage.
Oui, j’en ai déjà parlé ici de ce dessin-animé, mais je ne pouvais pas ne pas le placer ici. Vous voulez de la diversité ? Regardez cette série ! Vous voulez de belles histoires ? Regardez cette série ! Vous voulez des sujets important ? Regardez cette série ! Vous voulez rire et pleurer ? Regardez cette série ! Vous voulez de bons personnages avec de bonnes évolutions ? Regardez cette série ! Vous voulez une série avec de  sacrés révélations ? Regardez cette série ! Vous voulez votre prochain coup de cœur ? Regardez cette série !
Voilà !

  • Avatar le dernier maitre de l’air de Michael Dante DiMArtino et Bryan Konietzko (fini + suite) !

L’Eau. La Terre. Le Feu. L’Air. Il y a très longtemps, ces quatre peuples vivaient en harmonie. Mais un jour, la Nation du Feu décida de passer à l’attaque. Seul l’Avatar, maître de ces quatre éléments, pouvait mettre fin à la guerre, mais alors qu’on avait besoin de lui, il disparut. Cent ans plus tard, mon frère et moi avons découvert le nouvel Avatar, un fils de l’air appelé Aang. Et même si sa maîtrise de l’air est exceptionnelle, il a encore beaucoup à apprendre avant de pouvoir sauver qui que ce soit. Mais je suis certaine que Aang peut sauver le monde.
Oui, j’ai fait un copié-collé de la séquence d’ouverture de la série, mais je pense que cela suffit à résumer. Ce dessin-animé date d’il y a déjà un moment, mais il est culte et franchement, c’est compréhensible. De la fantasy, des personnages super intéressants aussi bien dans leur passé que dans leur développement. Des « pouvoirs », un monde super bien construit… Et puis l’histoire même est époustouflante, un seul garçon doit sauver le monde et tuer le seigneur du feu, même s’il est contre le meurtre. Et puis les personnages aussi, même les antagonistes sont intéressant et on peut les aimer (big-up sur Azula qui n’est pas si mauvaise au fond, j’en ferai sûrement un article). Je ne peux que vous le conseiller et en plus, c’est dispo gratuit sur Francetv (okoo) en complet !

Et voilà, ça sera tout pour aujourd’hui, je reviendrai avec une partie deux (et sûrement une troisième). Avez-vous regardez certains de ces dessin-animés ? Et peut-être aimé ?

A très vite ! Mel !

Black History Month : Des livres par des auteur.ice.s noir.e.s !

Bonjour à toustes. Je vous retrouve aujourd’hui car le mois de février est le Black History Month (traduction en le mois de l’histoire Noire). Pour cela je vous propose des livres écrits par des personnes concerné.e.s qui pourraient venir compléter votre PaL et/ou Wishlist. Je vous invite fortement aussi à aller voir les instas de personnes concernées, comme @labooktillaise (insta), @redlouder (insta), @little_red_r (insta)… Les blogs/comptes des concerné.e.s sont importants.

Disclaimer : Je ne suis pas noire moi-même, il est toujours mieux d’écouter les concerné.e.s.
              

  • Tiny Pretty Things et Shiny Broken Pieces de Sona Charaipotra !
    Vous en avez sûrement entendu parler, une saga sur une jeune fille noire étant recruter dans la plus grande école de ballet de New-York. Mais cela tourne vite au cauchemar entre le racisme, le harcèlement, les troubles alimentaires…
    Je n’ai lu que le premier tome et franchement c’est juste génial. Le livre peut-être dur mais l’histoire est entrainante et on ne peut pas le lâcher.
    TW : Troubles alimentaires, racisme, harcèlement moral et physique, tentative de meurtre, maladie, alcool, agression sexuelle.
  • Les Abysses de Rivers Solomon !
    Les femmes enceintes pendant le commerce triangulaire étaient jetés par-dessus bord. Leurs enfants ont survécus, se sont développés et sont devenus des créatures aquatiques.
    Un roman très intéressant sur l’Histoire et le poids de l’Histoire sur les peuples, tout en ajoutant du fantastique. Fuir ou accepter l’Histoire ?
    TW : mort, esclavage.
  • Coupable de Réginald Dwayne Betts !
    Un recueil de poème sur la prison, le système judiciaire, la police et le racisme dans ces institutions, par une personne concernée.
    Des poèmes durs, un livre court mais prenant, et des rapports de procés sont inclus.
    TW : Incarcération, violence, violences conjugales, alcool, drogues, violences policières, racisme.
  • Un soupçon de liberté de Margaret Wilkerson Sexton !
    La vie d’une famille afro-américaine sur trois générations. Deux femmes et un homme.Le début se passe dans les années 40, jusqu’en 2010.
    Des personnages intéressants, des générations qui évoluent, ainsi que leur vie. Aussi une histoire de liens familiaux.
    TW : Racisme, violence, violence policière, mort, drogue.
  • Fille, Femme, Autre de Bernardine Evaristo !
    12 voix, 11 femmes et une personne non-binaire. Toutes ses voix sont reliées d’une manière ou d’une autre.
    Un récit très intéressant aussi sur plusieurs générations, des personnes fortes, la plupart attachant.e.s. Je trouve que le sujet de la transphobie est trop vite survolé.
    TW : racisme, homophobie, mégenrage, transphobie, viol, islamophobie, relation toxique, maltraitance, sexisme, drogue, alcool.
  • Du miel sous les galettes de Roukiata Ouedraogo !
    Un livre touchant sur une enfance au Burkina-Faso. Une histoire de famille, de souvenirs et un hommage à sa mère.
    Les problèmes dans le système judiciaire sont évoqués. Mais aussi une mère forte qui supporte énormément. Le tout du point de vue d’une petite fille.
  • Le Cercle de Providence tome 1 L’Appel de Viozat, Ott et Amalric !
    Francis s’attire souvent des soucis avec Howard son meilleur ami. Un jour Antonia arrive dans sa classe. Mais cette dernière rêve d’une affreuse créature.
    Une bd sombre inspiré de l’œuvre de Lovecraft. Une très bonne bd, un bon mystère et une fin intrigante.
    TW : meurtre, sacrifice.
  • Brûler, Brûler, Brûler de Lisette Lombé !
    Un de mes coups de cœur 2020. Un recueil de textes forts, poignants et engagés. Racisme, homophobie, harcèlement et agression sexuelles, tout est abordé. Mais aussi le suicide, la mort, les violences conjugales et familiales et le meurtre. Mais est aussi évoqué le (post)-colonialisme, le féminisme et le collage (des collages fais par l’autrice sont inclus).
  • What We Don’t Talk About de Charlot Kristensen !
    Farai va rencontrer les parents de son copain. Mais les parents font des remarques et moqueries racistes dès le début.
    Un roman graphique en anglais qui montre que le racisme n’est pas juste composé d’agression dites « violentes ». Mais aussi qui dénonce l’innaction face à celui-ci. L’anglais est accessible.
    TW : racisme, islamophobie, inaction face au racisme.
  • Tyler Johnson était là de Jay Coles !
    Marvin vit sa vie dans son quartier. Il est témoin et vit lui-même le racisme et la violence policière, mais veut s’en sortir. Un jour, son frère disparaît.
    Un roman important, comme beaucoup et own voice. Mais la traduction n’est pas bonne. Le roman reste lisible mais si vous le pouvez, lisez-le en vo (anglais accessible en plus).
    TW : violence, drogue, mort, racisme, violence policière.

Et voilà, que des livres que j’ai lus et que j’espère que vous lirez ! Et n’oubliez pas d’aller voir les comptes des concerné.e.s ! Et aussi de compléter la liste en commentaires !

Ha oui surtout ne lisez pas des auteur.ices noir.e.s que pendant le Black History Month. Mais toute l’année !

A très vite ! Mel !

Queens of Geek : Une lecture 5 étoiles

« To the girl who hid in the shadows and tried to body-shame me, I’m sorry you thought that was a good use of your time and energy. I hope you find happiness within yourself. You deserve that. We all do. »

QOTD : Votre dernière lecture 5 étoiles ?

Heyy tout le monde, je reviens aujourd’hui pour vous parler de….. Queens Of Geek de Jen Wilde chez Swoon Reads !

Tw : grossophobie, bi-phobie, crise d’angoisse, homophobie, alcool, relation toxique, validisme.
Rep : Pp bi et Australienne-chinoise ; Pp grosse, autiste et anxieuse, Ps latino, Ps lesbienne et noire, own voice.

Charlie et Taylor, deux meilleures amies différentes. Elles ont l’occasion d’aller à la convention de leur rêve. Charlie y va pour promouvoir son film, et rencontre sa crush de toujours, Alyssa. Taylor, n’aime pas se faire remarquer et n’aime pas le changement, même si ça veut dire ne pas déclarer ses sentiments à son meilleur ami Jamie, qui est avec elles à la convention.

Okay, alors les romances ici sont clichées à 200%, elles sont douces et assez prévisibles pour être honnête ! Et pourtant, ce livre est une beauté, une merveille, bref ce livre doit être lu par tout le monde ! Je vais développer quelques points sur le pourquoi du comment !

1) Taylor et son anxiété :
Taylor est diagnostiquée autiste et anxieuse. Et je dois avouer que les mots posés sur son anxiété, j’aurais aimé les avoir quand j’étais plus jeune et que je commençais à faire de grosse crises d’angoisse. Les paroles qu’elle échange avec une autre fille à la convention m’ont fait pleurer, car je me suis reconnue dedans, et j’aurais aimé les entendre de la part de quelqu’un qui vivait avec de l’anxiété quand j’étais au lycée.

2) Charlie et sa romance :
Charlie est en façade une jeune femme forte et indépendante. Elle veut montrer au monde qu’elle s’est remise de sa rupture avec son ex, qui hélas sera là pendant la convention en visite surprise. Le truc, c’est que son ex l’avait enfermé dans une relation toxique et l’a trompé à la vue du monde. Charlie s’en est remis difficilement, et même quand elle rencontre Alyssa, elle n’est sûr de rien.
Son histoire est une histoire d’évolution, et de comment se remettre d’une relation difficile, et surtout : comment se défaire du regard des autres afin d’aller mieux soi-même et dans ses relations.

3) Jamie :
Normalement je n’applaudis pas un poisson pour nager, je serai même en mode « wow un homme décent, bravo… » Mais, Jamie a su gagner mon cœur (enfin jusqu’à un certain niveau). C’est un jeune homme presque parfait. Ses attentions envers Taylor, le fait qu’il est capable de tout sacrifier pour elle et qu’il est toujours là pour elle. Il l’épaule, il l’écoute et ne la juge jamais. Il est vraiment trop chou.

4) L’amitié :
J’avais peur à un moment que leur amitié soit délaissé pour les romances et les histoires à côté, mais non. Même si iels ne sont pas toujours ensemble, on voit qu’une amitié solide et incassable lie ses trois là. Le trio Jamie-Taylor-Charlie est l’un des plus beaux trios d’amitié que j’ai vu (depuis Grover-Annabeth-Percy). La scène après l’énorme melt-down de Taylor entre elle et Charlie, est une des plus belles scènes que j’ai pu lire. Franchement superbe amitié.

5) L’univers Geek :
Okay je ne vais pas trop m’attarder dessus mais clairement le fait que le tout se passe dans une convention pleine de geek et de fans, bah j’ai encore plus vécu ça a 2000%. J’adore ces univers, était moi-même passionnée de conventions, livres, comics… Mon rêve c’est d’ailleurs une convention aux Etats-Unis (la sdcc je te vise ma vieille)… Enfin voilà, ce fut plus qu’un plus.

6) Taylor et sa passion :
Et on est de retour sur Taylor. Ici on va parler de sa passion pour sa saga de livres et films préférée. Elle se référencie énormément à l’héroïne de cette saga qui l’a aidé et c’est d’ailleurs pour rencontrer l’autrice de cette saga qu’elle va se lancer dans une compétition qui va la faire sortir à des milliers de kilomètres de sa zone de confort. Et franchement i felt that too, parce que je l’ai déjà fait dans des conventions. J’ai pris la parole en public, je suis montée sur scène, j’ai rencontré des gens fans de la même chose que moi… bref, j’ai fait ma Taylor on peut dire. Et malgré le stress, c’est vraiment quelque chose de magnifique.

7) La sororité :
Ce livre en est plein. Alors oui ce n’est pas tout rose, mais il y a plein de sororité. Les femmes s’aident entre elles. Et même quand elles reçoivent des critiques, les héroïnes ne slut-shame ou ne body-shame personne, et si c’est le cas : elles s’excusent. Et ça c’est beau (voir la citation en début d’article). Les filles se serrent les coudes, elles s’aident, elles se complimentent, elles sont là l’une pour l’autre (même Taylor gère la crise d’angoisse d’une de ses concurrentes), et sont fières des victoires de l’une et l’autre.

Enfin voilà, ce livre est un vrai livre feel-good, parfait pour commencer la lecture en anglais, et que tout le monde devrais lire. J’espère qu’un jour il sera traduit en français car cela permettra à plus de personnes de le découvrir et d’être touchées par son message.

Et vous l’avez-vous lu ?

Je vous laisse sur une petite citation.

A très vite ! Mel !

« That’s what we do. We walk a tightrope every day. Getting out the door is a tightrope. Going grocery shopping is a tightrope. Socializing is a tightrope. Things that most people consider to be normal, daily parts of life are the very things we fear and struggle with the most, and yet here we are, moving forward anyway. That’s not weak. »

January wrap up. Les romans.

Re ! Nous sommes aujourd’hui le deux janvier et je vais donc vous donner la deuxième partie de mon bilan de janvier. Aka les romans. Une partie plus courte, mais quand même remplie !

Couverture Twelve Angels Weeping

Twelve Angels Weeping de Dave Rudden chez BBC’s Children Books !

Douze histoires dans l’esprit des comptes de noëls, mais façon Doctor Who.
Un recueil avec de très bonnes histoires, même si certaines m’ont un peu fait meh…. Un Anglais un peu difficile et compréhensible par les fans. Je pense que Dave Rudden devrait écrire des épisodes de la prochaine saison (ou alors faudrait adapter certains de ces textes en épisodes).
Rep : Perso lgbtqia+ (non-binaire, genderfluid), couple wlw.
Tw : violence, mort, sexisme.

Couverture Tant qu’il le faudra

Tant qu’il le faudra t.1 de Cordélia chez Akata !

L’histoire de jeunes dans le milieu associatif lgbtqia+. Leurs histoires, amour, peurs, amitiés…
Je pense que je vais vous diriger vers mon article ici pour le lire, car je risque de trop m’étendre. Mais un très bon roman choral, bien géré et qui se lit hyper vite. LISEZ-LE !!!
Rep : Pp et Ps lgbtqia+ (trans, non-binaire, lesbienne, gay, bi, pan, asexuel), Pp et Ps de couleurs, Pp et Ps handicapé.e.s, Pp grosse. Own voice.
Tw : Transphobie (orale et agression), racisme, lesbophobie, homophobie, homophobie familiale, mégenrage, alcool, crise d’angoisse (toc), validisme, fétichisme, agression.

Couverture Gay Vinci Code

Gay Vinci Code de Pascal Fioretto chez Chifflet et Cie !

Une parodie du fameux roman de Dan Brown, mais dans le milieu lgbtqia+ de Paris.
J’ai pas accroché. Ma première déception de l’année. Des gags trop redondants, des personnages auxquels on ne s’attache pas et une fin vraiment bof. Malgré quelques passages sympas qui se moquent des clichés du genre et la destruction du quatrième mur, je n’ai pas accroché. Mais le roman est court.
Rep : Pp et Ps ligbtqia+.
Tw : homophobie, meurtre, racisme, grossophobie.

Couverture La Servante écarlate

La Servante écarlate de Margaret Atwood chez Robert Laffont !

Je ne pense pas que j’ai besoin de présenter ce livre.
J’ai enfin lu ce classique pour un club de lecture. Une bonne lecture, dure mais importante. Mais plus descriptive que ce à quoi je m’attendais. Je n’étais pas hélas dans le mood parfait pendant ma lecture, ce qui ne m’a pas empêché d’apprécier.
Tw : Mort, sexisme, viol, agression sexuelle, prostitution, alcool, violence, violences envers les femmes, féminicide, drogue, mention de génocide des minorités.

Couverture Tyler Johnson était là

Tyler Johnson était là de Jay Coles chez Hachette romans !

Marvin vit sa vie dans son quartier. Il est témoin et vit lui-même le racisme et la violence policière, mais veut s’en sortir. Un jour, son frère disparaît.
Un roman important, comme beaucoup et ownvoice. Hachette l’a réédité sans invisibiliser le perso sur la couverture, mais la traduction n’est pas bonne. Le roman reste lisible mais si vous le pouvez, lisez-le en vo (anglais accessible en plus). Le roman en poche vf ne coûte même pas 6 euros, mais décourage des traductions hélas.
Rep : Pp et Ps de couleurs (noir.e.s et latino), Ps lesbienne, ownvoice.
Tw : violence, drogue, mort, racisme, violence policière.

Couverture Queens of Geek

Queens of Geek de Jen Wilde chez Swoon Reads.

Trois ami.e.s, une convention, deux histoires d’amour. De grands changements.
Mon dernier coup de cœur du mois de janvier (je viens de le finir ce jour même où j’écris le 30/01.). Un livre avec de la représentation, des romances toutes douces (même la romance hétéro) et des personnages auxquels on peut facilement s’identifier. Et le tout dans un univers geek lors d’une grande convention. Bref, j’ai A-D-O-R-E !!!!
Un Anglais tout à fait accessible, mais il mérite d’être traduit en France genre chez Lumen ou pkj ou Collection R… Enfin, je dis ça, je dis rien (please i need it ! we need more books like that !!!).
Rep : Pp autiste, anxieuse et grosse. Pp asiatique et bi, Ps latino, Ps noire et lesbienne, ownvoice.
Tw : grossophobie, biphobie, crise d’angoisse, sexisme.

Et voilà, un bon bilan qui est en majorité graphique. Chose logique vu qu’un graphique ce lit très très vite. Et puis je trouve que j’ai bien lu aussi au niveau des romans hein (c’est le chômage qui fait ça hahahaha..haha…)

Anyway, je vous souhaite un bon mois de février. De bonnes lectures et  à très vite !

Mel !

January wrap up. Les graphiques

Heyy bonjour tout le monde. J’espère que ça va bien. Je vous retrouve aujourd’hui je vais faire un point pour mes lectures de ce mois de janvier, premier mois de 2021. Ready ? Go !

Couverture du tome 1 de Soupinou

Soupinou t.1 à 3 de Yuu Horii chez Komiku !

Une petite boule de poils qui intervient dans une fratrie de Finlande.
De la soupe, de beaux dessins et des moments trop chou. Un manga parfait pour l’hiver, même pour toutes les saisons. Du pur feel-good !

Couverture La baie de l’Aquicorne

La baie de l’Aquicorne de Kay O’Neill chez Bliss édition !

Une petite fille revient dans le village de sa mère pour aider à nettoyer après une tempête.
Une histoire de deuil, de famille, d’amour, et de protection des océans. Protégerons les océans et il nous protègerons aussi. En plus de la rep saphique et des personnages de couleurs secondaires.
Rep : Ps de couleur, Ps wlw, couple f/f secondaire.
TW : Deuil.

couverture What we don’t talk about

What We Don’t Talk About de Charlot Kristensen chez Avery Hill Publishing !

Farai va rencontrer pour la première fois les parents de son petit copain blanc. Mais le week-end ne va pas se passer comme prévu, car les parents n’arrêtent pas les remarques racistes.
Un roman graphique en anglais, assez accessible qui parle d’un sujet important et aussi l’importance d’agir pour ne pas se rendre complice du racisme. Car ne rien dire, c’est valider.
Rep : Pp noire.
TW : Racisme, islamophobie, inaction face au racisme.

Couverture du tome 2 de Iruma

Iruma à l’école des démons t.2 à 3 d’Osamu Nishi chez nobi-nobi.

Iruma continue ses aventures à l’école des démons en essayant de ne pas se faire démasquer en tant qu’humain.
Une suite drôle et toujours aussi bien. Les situations cocasses s’enchaînent et un mystère commence à prendre forme, ce qui rend le manga plus intéressant.

Couverture du tome 2 de Minuscule

Minuscule t.2 de Takuto Kashiki chez Komiku !

On retrouve Hakumei et Mikochi dans leurs grandes aventures de petites personnes.
J’ai beaucoup aimé le début et toute l’histoire sur le chantier qui m’a fait beaucoup accrocher. J’ai un peu plus décroché sur la fin, mais cela ne veut pas dire que je ne lirais pas la suite.

Couverture de Whisper Me a Love Song

Whisper Me a Love Song t.1 de Eku Takeshima chez Kodansha Comics !

Himari tombe amoureuse au premier regard de Yori qui chante à la cérémonie d’entrée au lycée. Yori aussi, mais tout ceci est un malentendu… Ou peut-être pas.
Un yuri qui donne chaud au cœur et fait passé un bon moment ! Pas d’homophobie, de beaux dessins et des personnages attachants, même les personnages secondaires. Un Anglais assez accessible aussi d’ailleurs.
Rep : Pp et Ps wlw.

Couverture du Tome 4 d’Eclat(s) d’âme

Eclat(s) d’âme t.4 de Yuhki Kamatani chez Akata !

Le dernier tome de la saga Eclat(s) d’âme, on retrouve tous nos personnages préférés (ou non).
Un dernier tome qui finalise bien la saga. Un tome qui m’a fait passer par toutes les émotions et pour lequel j’ai versé mes meilleures larmes. Un beau tome, tout comme le reste de la saga.
Rep : Pp et Ps lgbtqia+ (gay, lesbienne, transgenre, mlm, ace/aro…)
Tw : homophobie, transphobie, mort, maladie, tag homophobe, agression homophobe, homophobie intériorisée.

Couverture du tome 2 de Midnight Tales

Midnight Tales t.2 de Mathieu Bablet au Label 619 !

On découvre ici d’autres membres de l’ordre de minuit.
Une suite intéressante, des histoires prenantes, même s’il faut se faire aux différences des dessins. Un livre qui parle aussi beaucoup de la colonisation de son impact.
Rep : Pp et Ps de couleurs.
Tw : violence, mort, alcool et drogue.

Couverutre du tome 2 du Chat aux sept vies

Le chat aux sept vies t.2 de Gin Shirakawa chez Glénat !

On retrouve Nanao et Machi. Nanao connaît maintenant la vérité. Les relations changent.
Encore un superbe tome qui m’a tellement fait pleurer mon dieu (la scène du pull). Une très belle description des relations humains/chats et une histoire triste mais extrêmement touchante.
Tw : Maltraitance animal, mort, mort animale, animaux errants, deuil.

Couverture Something is killing the children

Something is killing the children t.1 de James Tynion IV et Werther Dell’ Edera chez Urban Links !

Archer’s Peak, les enfants disparaissent. Ceux retrouvés sont morts dans d’affreuses circonstances. James est le seul survivant de son groupe d’ami, un jour, il rencontre Erica, chasseuse de monstres.
Des dessins sombres pour une bonne histoire d’horreur. Vous aimez Ca et Stranger Things ? Alors foncez. Et surtout une superbe fin ! La suite sort ce mois-ci en plus.
Rep : Pp mlm, Ps noire.
Tw : violence, mort, sang, homophobie.

Couverture La Lanterne de Nyx

La lanterne de Nyx t.1 de Kan Takahama chez Glénat !

Miyo est engagée chez Ban, un magasin vendant des objets importés d’Europe. Elle a aussi un don, celui de voir les propriétaires passés et futurs d’un objet en le touchant. Oh et l’exposition universelle de Paris de 1878 vient de passer.
Une très bonne surprise. Un beau manga, de bons personnages et surtout il nous apprend pleins de choses. Le côté fantastique n’est pas très présent, mais quand même là.
Tw : Guerre, deuil.

Couverture tome 2 de Misfit City

Misfit City t.1 et 2 de Kristen Smith, Kurt Lustgarten et Naomi Franquiz, chez Kinaye !

Une bande d’amies vit dans une petite ville où Les Gloomies, un célèbre film de chasse aux trésors a été tourné. À part ça ? Rien d’impressionnant. Jusqu’à ce qu’elles trouvent une carte au trésor.
Les goonies, mais avec plus de diversité et au féminin ? Oui ! Trésors, malédiction, pas de white savior, mythes… Bref une bonne lecture en deux tomes.
Rep : Pp et Ps noir.e.s, Pp grosse, Ps wlw, Ps native américaine, Ps mlm.
Tw : alcool, violence, mort, tentative de meurtre.

Couverture Tome 1 de Sakura

Cardcaptor Sakura t.1 et 2 de Clamp chez Pika !

Sakura, une fille de CM1, devient la gardienne des clowns cards, elle doit les chasser et leur rendre leur forme de carte.
Un manga classique, sympa et pas prise de tête. Je ne sais pas si c’est du fan service ou pas, mais il y a de la rep mlm et wlw. Après j’ai beaucoup de mal avec les romances avec un trop grand écart d’âge (élève de CM1/Prof par exemple). Un bon classique, j’attends la suite.
Rep : Ps wlw et mlm ?
Tw : Deuil.

Couverture tome 5 Silent Voice

A Silent Voice t.4 et 5

On retrouve Shoko et Miyoko et les autres. Shoko tente toujours de se racheter auprès de Miyoko .
Encore des tomes avec des sujets durs mais touchants. Je les ai beaucoup aimés, même si j’ai eu un peu de mal à me remettre dedans, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu ce manga. J’ai beaucoup aimé, aussi détesté certains moments. Le focus sur Yuzuru est très sympa. Le passage du tome 5 aussi, enfin quelqu’un dit ce que tout le monde doit penser tout bas. En bref, hâte de finir cette saga, car je commence à en voir la fin. Et surtout la fin du tome 5 était en mode : wtf ?
Rep : Pp sourde.
Tw : harcèlement physique et moral, tentative de suicide, mort, deuil.

Couverture tome 1 de Créatures

Créatures t.1 de Betbeder et Djief chez Dupuis !

New-York, la ville est post-apocalyptique. Les adultes sont devenus des zombies à cause d’hybrides. Les enfants doivent apprendre à survivre seuls.
Merci à Dupuis pour l’envoi de ce tome que j’ai dévoré. Des dessins aux couleurs inquiétantes, une histoire qui tient en haleine. Un bon suspens et des personnages divers. Bref tout à fait ma tasse de thé. Hâte que la suite sorte !
Rep : Pp de couleurs
Tw : mort, violence.

Et voilà, ce sera tout pour cette première partie. Rendez-vous demain pour les romans lu.

A demain! Mel!

Tant qu’il le faudra ou une histoire de coup de cœur !

Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien, je vous retrouve pour parler de mon premier gros coup de cœur de 2020. Il s’agit de Tant qu’il le faudra de Cordélia chez Akata.

Liste de la représentation : Pp et Ps lgbtqia+ (trans, non-binaire, lesbienne, gay, bi, pan, asexuel), Pp et Ps de couleurs, Pp et Ps handicapé.e.s, Pp grosse.
Liste des TW : Transphobie (orale et agression), racisme, lesbophobie, homophobie, homophobie familiale, mégenrage, alcool, crise d’angoisse (toc), validisme, fétichisme, agression.

Dans ce roman-feuilleton, nous suivons plusieurs jeunes engagé.e.s dans un magazine lgbtqia+. L’associatif, les amours, les tristesses, les joies… Nous suivons leurs vies, avec leurs voix qui se croisent.

Petite note avant d’aller plus loin : cette histoire a d’abord été publiée sur la plateforme wattpad en tant que feuilletons et cela se voit, mais est très intéressant. C’est aussi un premier tome d’une trilogie.
J’attendais ce livre avec impatience. Je l’avais commencé un peu sur wattpad, j’avais lu Alana et l’enfant vampire de Cordélia aussi que j’avais beaucoup aimé. Mais le livre a été repoussé à cause du confinement d’octobre et novembre afin de lui donner plus de chance. Chose tout à fait normale. Je peux donc vous dire que je l’ai acheté le jour de sa sortie et je l’ai dévoré. Mais qu’as-tu aimé, Mel ? Justement, j’y viens.

  • Le contexte

Comme je l’ai dit précédemment, il s’agit d’un livre sur le milieu lgbtqia+ et associatif. Et que dire… On a un livre avec un personnage hétéro, qui a de l’importance. UN. Et ça fait du bien. Ça fait un bien fou ! Se voir représenter par plusieurs personnages, savoir de quoi parle le livre, trouver des personnages qui ont vécu.e.s ce qu’on a vécu, où qu’on pourrait vivre ? Je dis oui. Donnez-moi plus de livre comme ça. Ce livre est un livre qui fait du bien, un livre que je veux relire et un livre qui donne encore plus envie de s’engager… Mais y a le couvre fire pour l’instant hein donc bon…

« Il y a des policiers qui sont supposés encadrer la Marche, bien sûr ils n’ont rien remarqué, ou ont choisi d’ignorer l’évènement. On ne peut rien attendre d’eux, surtout pas une forme de protection. » – Ina

  • Les personnages

Justement, en parlant des personnages, bah, je vais peut-être m’attarder sur elleux non ? On compte en tout 15 personnages ayant une importance plus ou moins grande dans le livre. « Mais ça fait beaucoup tout ça non ? » Alors oui on peut penser que ça fait beaucoup MAIS, on ne se mélange pas du tout. Et en plus, les personnages sont attachants et bien écris (Oui, on va dire même David… Même si c’est une tête à claque). Bien sûr, j’ai mes personnages préféré.e.s tels qu’Harry, Sen, Ina, Jade, Gwen et quelques crush aussi… Ah si quelque chose d’autre qui est top : les personnages ont tous dans la vingtaine et cela permet l’identification encore plus simple.
Dans tous ces personnages, je n’en ai pas vraiment détesté (David par contre t’es sur une plaque de glace très fine mon gars). Et je dois avouer que j’ai hâte d’en savoir plus sur Galahad qui m’intrigue énormément et qu’on ne voit pas assez, je trouve dans ce tome.
Des personnages avec leurs forces et leurs faiblesses. Des personnages extrêmement bien écrits que l’on comprend, qui nous ressemble, et qui nous font passer par pleins d’émotions différentes.

« – Jade, j’ai vraiment envie de t’embrasser.

BAM. » – Jade

  • L’écriture

Bon vous parler de tout ça, c’est bien. Mais vous devez vous dire « 15 personnages quand même », « les persos sont bien écris ? Ok et à part ça ? » , « Un roman feuilleton ? »… Et franchement, je vous comprends. Du coup laissais-moi répondre à ces questions, du moins comment je l’ai vécu.
Alors oui, nous avons 15 personnages, mais tous.tes n’ont pas un point de vue dans cette histoire. Dans ce tome, il y a 4 personnages ayant un point de vue, à part lors du dernier chapitre. Mais il y a une autre raison qui permet de ne pas se tromper entre les personnages (je vous en parle dans le point suivant.). Et Cordélia a vraiment donné à chacun.e sa propre personnalité et donc iels ne se ressemblent pas.
Un roman-feuilleton ? Comme dit, le roman était publié sur Wattpad et donc il fallait garder le public de lecteur captivé en publiant un à deux chapitres par semaine. Et pour tout dire, cela rend le roman plus fluide et facile à enchaîner. Les chapitres ne sont pas trop longs et s’enchaînent rapidement.
Ah oui autre chose, les chapitres sont écris à la première personne et au présent. Et j’aime tellement les livres écris comme cela. Ça nous plonge encore plus facilement dans l’histoire et l’action.
L’écriture de Cordélia est fluide, les actions s’enchaînent sans trop êtres là et il y a un bon équilibre entre tous les différents types de scènes.

 « Il paraît que c’est une excuse. Le grand âge. Pourtant du côté de papa, pépé et mémé s’en sortent très bien et iels sont plus âgé.e.s ! » – Harry

  • Les plus

Le roman est composé de pleins de petites choses qui le rendent exceptionnel. Tout d’abord, on ne perd pas de temps à expliquer chaque terme, Google est ton ami comme on dit. Puis il dénonce énormément de choses.
Il y a une page de content warning au début sur les chapitres ayant des sujets pouvant choqués ou gênés des lecteurs, cela permet aussi de se préparer.
Des fiches et listes détaillées des personnages afin de pouvoir à tout moment se retrouver. Le chapitrage du roman afin de retrouver des scènes si besoin. Mais aussi la chronologie des événements.
Il y a aussi les notes de corrections qui rajoutent des petites informations bien sympathiques sur les personnages et leur vie. Un petit best-of de commentaires wattpad.
Aussi toutes les ressources utilisées et donc une belle petite bibliographie afin de pouvoir se renseigner plus sur les sujets abordés.
Et enfin, un chapitre bonus qui n’avait jamais été publié sur wattpad. Oh et n’oublions pas les plongées dans les téléphones des personnages.

« Et là, sans prévenir, ELLE ME PREND LA MAIN. » – Prudence

  • Conclusion

Un roman engagé, militant et important. Un roman touchant et qui fait du bien, tout autant que ses personnages bien écris. Une histoire qu’on ne peut pas lâcher temps qu’on ne l’a pas fini. Une histoire à mettre dans toutes les mains (à partir de 15-16 ans) qui parlent de sujets importants, mais le tout très bien écrit et sans voyeurisme.

Bref lisez-le, voilà le mot de la fin.

L’avez-vous lu ? Voulez-vous le lire ?

A très vite ! Mel !

TAG livresque de A à Z

Bonjour tout le monde, aujourd’hui je vous retrouve pour un petit tag de A à Z. Let’s go

–        A pour auteur – Auteur dont tu as lu le plus de livres
Natsuki Takaya étant donné que j’ai lu tous les Fruits Basket et qu’il y en a pas mal. Et en roman c’est Rick Riordan bien sûr.

– B pour best – La meilleure suite de série
Magnus Chase qui théoriquement est une suite des Héros de l’Olympe. Bref les Rick Riordan encore une fois. Et bien sûr Heartstopper d’Alice Oseman qui devient de mieux en mieux au fur et à mesure.

– C pour current – Lecture en cours Tant qu’il le faudra de Cordelia et La servante écarlate de Margaret Atwood

– D pour Drink – La boisson qui accompagne tes lectures
Souvent du thé, bubble tea ou des sodas haha.

–        E pour Ebook – Ebooks ou romans papier ?
Je trouve que les deux se complètent bien mais clairement romans papier quand même.

–        F pour Fictif – Un personnage fictif avec lequel tu serais sortie au lycée
Alors là c’est un sacré casse-tête. On va dire qu’en crush j’avais Clarisse de Percy Jackson, mais aussi Annabeth. Et à côté, Ginny Weasley et Luna Lovegood… Ma vie aurait été passionnante en vrai.

–        G piur Glad – Un roman auquel tu es content d’avoir donné une chance
Âge tendre de Clémentine Beauvais, je n’avais jamais lu un de ces livres et j’hésitais à le lire et du coup voilà.

–        H pour Hidden – Un roman que tu considères comme un joyau caché.
Et là je vais défendre avec ma vie Yesterday’s gone de Sean Platt et David Wright. Une série qui est un vrai bijou post-apocalypse et plein de mystères.

–        I pour Important – Un roman important dans ta vie de lecteur.
Wow alors là je dirais Moi, Simon, 16 ans, Homo-sapiens qui si je me souviens bien est un des premiers livres avec de la représentation lgbtqia+ que j’ai lu et qui fait du bien aussi.

–        J pour juste – Le roman que tu viens juste de finir
Un noël chat-leureux de Mary Ann P. Mikael, une romance de noël cliché et lesbienne.

–        K pour Kind – Le genre de roman que tu ne liras jamais.
Je n’aime pas ce genre de question parce que je n’aime pas m’arrêter à des préjugés. Du coup je vais dire aucun. Je compte bien essayer le plus de genres possible pour voir si ça ne m’intéresse vraiment pas.

–        L pour long – Le roman le plus long que tu aies jamais lu.
Je peux dire celui de 2020 qui est du coup le prequel de Hunger Games.

–        M pour Major – Le roman qui t’a causé le plus gros book hangover (trop plein livresque- tu ne pouvais plus rien lire après ça).
Quand je devais lire des livres pour l’école. Voilà, et la liste est longue…

–        N pour nombre – Le nombre de bibliothèques que tu possèdes
4… Toutes dans ma chambre… Ça prend énormément de place. A et aussi une desserte pour ma PaL.

–        O pour One – Un roman que tu as lu plus d’une fois.
Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers et sans surprise PERCY JACKSON !!!!!

–        P pour préférer – Ton endroit préféré pour lire.
Mon lit et le canapé du salon. Mais surtout mon lit.

–        Q pour quote – Une citation d’un livre que tu as lu et qui t’inspire ou qui te fait ressentir plein d’émotions.
« If everyone listened to their parents who fear the consequences of fighting for justice, this world would be a more awful place » S.K Ali.

–        R pour regret – Un regret de lecteur.
Ne pas avoir lu Percy Jackson plus tôt. Pareil pour Six Of Crows.

–        S pour série – une série que tu as commencée mais jamais finie (et dont tous les livres sont sortis).
Journal d’un vampire j’ai adoré cette série pendant un moment mais au bout d’un moment (haha répétition) ils m’ont complétement perdue. Et pourtant je suis allé loin.

–        T pour trois – Trois de tes livres préférés de tous les temps.
Les trois tomes de la trilogie de Magnus Chase de Rick Riordan (il revient beaucoup sur lui). La série Heartstopper aussi. Est-ce que une série peut compter comme un livre?

–        U pour Unapologetic – quelque chose pour lequel tu n’éprouves absolument aucun remord d’être fan.
Rick Riordan, on a déjà essayé de me shamer dessus parce que c’est de la jeunesse. Mais bon la littérature adulte n’est pas aussi inclusive, surtout en France.

–        V pour Very – Un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience, plus que celle des autres.
Alors ce n’est pas un roman mais le nouveau tome de la série Lou, aka la série ayant bercée mon enfance et avec laquelle j’ai grandi.

–        W pour Worst – Ta pire habitude livresque.
Quand un livre est à moi je corne les pages pour marquer les citations… Certains livres que je n’aime pas vraiment… Je les utlisent comme dessous de verres… J’ai honte un peu j’avoue.

–        X pour X – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère et prend le 10ème livre
Magnus Chase tome 2 de Rick Riordan

–        Y pour Your – Ton dernier livre acheté
Girl, serpent, thorn de Melissa Bashardoust

–        Z pour ZzZ – Le livre qui t’as volé ton ZzZ
Beaucoup mdrrr. J’avoue que je ne peux pas dire tout de suite.

Et voilà ; n’hésitez pas à le reprendre et on se revoit très vite.

See you soon ! Mel !

Six of Crows tient-il ses promesses ?

Bonjour tout le monde, je vous retrouve aujourd’hui, car j’ai enfin lu le premier tome de cette saga tant appréciée sur bookstagram, booktube… Il s’agit de Six of Crows de Leigh Bardugo, publié en France par Milan et Ldp Jeunesse. Tout d’abord commençons comme toujours par les trigger warning et la représentation du livre !

TW : torture, prostitution de mineures, mort, violence, esclavage.
Représentations : Pp de couleurs, Pps mlm, Pp handicapé (utilisant une canne).

Bon, comme tout livre qui a une hype énorme, j’avais des doutes avant de le commencer. Et puis je l’ai trouvé à Bookoff, il y a eu un challenge sur le grishaverse et la série sort en avril, donc là, c’était forcément un signe de l’univers pour que je le lise. Mais du coup, qu’est-ce que j’en ai pensé ?
Je vais vous le dire en toute objectivité : ferijnfaokjkfpazoijfdozkojfoijzaeefpoijedpoiijzdpdiojeafijnzeafoijn,  CE LIVRE EST GÉNIAL PTN ! Bref sinon je vais peut-être développer non ? Prenons alors par catégories.

1) Les personnages :
J’ai adoré les aventures de ces voleurs, tous avec leurs propres problèmes, mais un but ultime : gagner assez de sous pour réaliser leurs ambitions. Voir même leur liberté. Ce sont des personnages complexes, avec leurs qualités et leurs défauts. Même si je pense qu’on en détesterait certains dans la vraie vie. I’m looking at you Matthias ! Oui, j’ai encore du mal avec lui hein, mais bon, qui n’aurait pas de mal avec lui ? Sinon je les ai, mais tous tellement adoré, et je comprends le giga amour envers Kaz, un gamin transformé en monstre sans faiblesse… ? Inej ? Mon personnage coup de cœur avec Jesper et Wylan (que j’ai officiellement adopté d’ailleurs pour l’info). J’ai aussi beaucoup aimé Nina et malgré tout, aussi sa relation avec Matthias.
Enfin bref, nous sommes sur des personnages bien construits, qui ont tous leur place dans ce livre bien qu’ils soient six, et ça, c’est top.

2) Le world-building :
Okay, alors Six of Crows est une duologie qui se déroule après la trilogie Grisha. J’ai aussi du coup hésité à lire Grisha avant, mais on m’a dit que c’était tout à fait simple et possible de lire SoC en premier. Alors je me suis lancée avec celui qui me faisait le plus envie et je peux dire que c’est vrai. Il y a des références à ce qui se passe dans Grisha, mais tout est compréhensible sans les avoir lu en premier. Leigh Bardugo a rendu le tout très accessible pour les personnes commençant par SoC. Alors forcément, j’ai encore plus envie de lire Grisha pour vraiment tout mieux comprendre, mais c’était facile à lire.
Pour le reste, les bases sont vite posées et on comprend très bien à quel type de monde, on a affaire. Un monde qui se rapproche malgré la magie, au nôtre. Un monde compliqué, dur et froid dans plusieurs sens. Les bases de la magie sont bien délimitées, les peuples, leurs croyances et leurs coutumes aussi.
Bref un bon world building censé, qui nous permet de nous retrouver, mais qui ne prend pas toute la place… Tout ce qu’il faut pour une bonne fantasy, et surtout que l’on accroche.

3) L’écriture de l’autrice :
Leigh Bardugo a une écriture fluide qui nous transporte. Elle sait maintenir le suspense et les scènes d’actions sont vraiment bien faites. Elle nous tient en haleine pendant tout le livre et ses descriptions ne sont pas vaines.
Il y a peu de lenteur dans ce livre, ce qui aide à la lecture et au rythme de l’histoire.

Conclusion :
En bref, Six of Crows, ou du moins son premier tome, est un livre de fantasy YA qui tient ses promesses et qui mérite amplement la hype qui l’entoure. J’ai hâte de lire la suite du grishaverse et d’en découvrir plus.

Et vous ? L’avez-vous lu ? Voulez-vous le lire ?

A très vite ! Mel !

2020 une année… arc-en-ciel

Bonjour, bonsoir, bonne année ! Comment allez-vous ? Sur youtube j’ai fait mon top de mes lectures de 2020 mais je me suis dit « Je vais faire mieux. Je vais mettre sur mon blog toutes les lectures lgbtqia+ que j’ai lu en 2020 sur mon blog ! » Alors rien que pour vous les ami.e.s les voici !

1) Lou l’intégral de Julien Neel chez Glénat !
Alors on ne le sait pas tout de suite, cela arrive plus dans les derniers tomes mais il y a un perso lgbtqia+ dans Lou. Il s’agit de Marie-Emilie (après faut dire elle est trop bien pour être hétéro. Et aucune homophobie à l’horizon. Comme quoi on peut écrire des récit lgbt sans homophobie.

2) Autour d’elles Tome 1 à 3 de Shino Torino chez Akata !
Michiru et Maya vivent en collocation avec le fils de Michiru. Mais les deux femmes étaient en couple à la fac et Michiru est parti du jour au lendemain.
Un panel de personnages lgbtqia+, une belle histoire très touchante abordant de grandes questions. J’ai pas compris la fin du tome 3 (si quelqu’un a compris pourquoi ?? alors venez me le dire). Mais j’ai très envie de lire la suite.
TW : homophobie.

3) Heartstopper Tome 2 et 3 de Alice Oseman chez Hachette romans.
L’histoire d’amour de Nick et Charlie continue avec ses joies et ses peines. Toujours un coup de cœur avec des persos de couleurs un perso principal gay et un bi. Un couple lesbien secondaire et une fille trans en perso secondaire. Une vraie lecture doudou qui aborde tout de même des sujets très importants.
TW : homophobie, mention de transphobie, trouble du comportement alimentaire.

4) Barricades de Charlotte Bousquet chez Gulf stream !
Sam est une fille trans ayant changé de lycée suite au harcèlement qu’elle subissait. Elle va se faire des ami.e.s, rentrer dans un groupe. Elle attend ses 18 ans avec impatience. Mais son passé va la rattraper.
Une bonne bd, pas ma préférée mais elle est intéressante mais aussi dure.
TW : transphobie, harcèlement, mention d’automutilation.

5) Alana et l’enfant vampire de Cordélia chez Scrinéo !
Un vrai coup de cœur jeunesse. Alana veut prouver qu’elle peut être une bonne médiatrice et pour cela elle va essayer de démasquer Joao, le nouveau de son lycée qui pourrait bien être un vampire.
Un perso principal qui a un handicap, des persos de couleurs et un perso secondaire non-binaire. Bref top pour les adultes et les enfants !
TW : Validisme.

6) Ms Marvel Tome 3 à 5 de G. Willow Wilson chez Panini !
La première super-héroïne musulmane de Marvel continue son aventure. On clôt le premier chapitre ici et la tournure est très intéressante. On arrive aux New Avengers ! Des sujets très importants sont abordés, et un perso secondaire Lesbien aussi.
TW : violence, racisme, islamophobie.

7) Quand je suis toi et que tu es moi de Preston Norton chez La Martinière jeunesse !
Une vraie déception mais je le mets quand même. J’ai trouvé le sujet de l’amour, la sexualité et du genre abordé assez mal. Mais un personnage secondaire sapphic est dans l’histoire. Mais voilà quoi.
TW : mort, revenge porn, harcèlement, slut-shamming, homophobie, relation toxique avec la famille, relation toxique !

8) Merciful Crows tome 1 de Margaret Owens chez PKJ !
Une vraie fantasy avec des complots, des meurtres, de la magie et une héroïne badass as duck. Des perso principaux de couleurs et lgbtqia+ d’ont un mlm et l’autre gay. Un autre perso est non-binaire. Le tout très bien inclus et wow, juste wow je veux la suite en fait.
TW : torture, mort, discrimination, violence, meurtre.

9) Pumpkinheads de Rainbow Rowell (lecture V.O) !
Une romance avec une jeune fille noire, grosse et bisexuelle. Une romance toute douce aux couleurs et au gout de l’automne. Franchement ça fait juste du bien à lire.

10) Fille, Femme, Autre de Bernardine Evaristo chez Globe.
Un bon livre sur le destin de plusieurs femmes et une personne non-binaire de couleurs entremêlé. Le chapitre sur Morgane, je l’ai trouvé assez mal écrit mais est-ce que cela est de la maladresse ? Peut-être. Et le mégenrage merci bien mais non merci !
TW : racisme, homophobie, mégenrage, transphobie, viol, islamophobie, relation toxique, maltraitance, sexisme, drogue, alcool.

11) Les papas de Violettes d’Emeline Chazerand chez Gautier Languereau !
Un album jeunesse tout doux et tout beau sur une petite fille ayant deux papas. Une belle leçon et un véritable coup de cœur !
TW : homophobie.

12) Brûler, Brûler, Brûler de Lisette Lombé chez Iconoclast !
Des textes engagés par une autrice noire. Des textes forts sur le féminisme, le décolonianisme, le racisme mais aussi l’homophobie et la transphobie. Un autre énorme coup de cœur de cette année. J’ai envie de lire plus de cette autrice.

13) Malamour de Rémi Giordano chez Thierry Magnier !
Une nouvelle déception. Comme quoi c’est pas parce que ça aborde les sujets lgbtqia+ que c’est bien hein ? Bref Oscar attend un procès car il est accusé d’avoir attaqué son camarade. Lui affirme que c’est le contraire et pourtant c’est son camarade à l’hôpital. Quels sont les secrets ?
Alors bon j’ai trouvé ça super mal écrit. Je sais que l’homophobie intériorisée peut faire des dégâts, et de gros. Mais là je ne sais pas, au point qu’il passe à tabac le mec qu’il aime ? Mais qui lui pardonne direct, et qu’il n’affronte pas forcément les conséquences de ses actes ? Très peu pour moi.
TW : homophobie, homophobie intériorisée, violence.

14) Autre de Maël Nahon aux Editions Lapin !
Encore un énorme coup de cœur ! Un roman graphique regroupant différents témoignages de personnes concerné.e.s. Une personne poly-amoureuse, une personne non-binaire, une personne autiste, une personne grosse et travailleuse du sexe…. Un recueil qui montre que tout le monde est légitime.

15) Luminous = Blue de Kiyoko Iwami chez Taifu Yuri !
Une romance lycéenne autour de l’amour, de la rancœur et de la photographie. Un yuri en deux tomes très bien dessiné. Une romance lycéenne basique mais quand même attachante et belle.

16) Peau d’homme de Hubert et Zanzim chez Glénat !
L’histoire d’une femme qui s’infiltre près de son futur mari, sous une peau d’homme. Son futur mari lui développe des sentiments pour Lorenzo, aka de Bianca. Que va-t’il se passer alors ?
Des dessins assez spéciaux mais une histoire forte, avec une femme forte voulant renverser le patriarcat à son époque. Beaucoup de personnages secondaires lgbtqia+ aussi.
TW : homophobie, violence, sexisme, violence  envers les femmes.

17) Everyday is a good day de Noeko Nishi chez Akata !
Je ne pouvais pas faire cette liste sans parler de mon énorme coup de cœur aka ce manga. Une histoire d’amour sur fond de deuil, de famille et de reconstruction. Un manga magnifique qui mérite d’être lu par la planète entière ! OUI OUI OUI. Raison de plus ? Ce n’est qu’un One-shot ! Bref un beau manga poignant et un beau message (j’ai pleuré aussi).

18) Rien n’est noir de Claire Berest chez Stock !
L’histoire de Frida Kahlo et de Diego. L’histoire d’amour entre ces deux personnes. Mais ne pas oublier que Frida était une femme bi, et c’est évoqué dans le livre.

19) Burn de Patrick Ness chez PKJ !
Une de mes dernières lectures. Une histoire de racisme, de prophétie, de famille, d’amitié, d’amour, de dragon sur un fond de guerre froide. Une héroïne noire, des personnages secondaires de couleurs. Un héros gay et un personnage secondaire gay aussi. Une histoire prenante et pleine de rebondissements. Va-t’il y avoir une suite ? L’avenir nous le dira.
TW : racisme, violence policière, homophobie, violence, mort.

20) Lou ! Sonata tome 1 de Julien Neel chez Glénat !
La suite des aventures de Lou. Une nouvelle saison qui commence. Avec Lou qui est bi ! Mais un manque de diversité au niveau des personnages de couleurs.

21) Eclat(s) d’âme tome 1 à 3 de Yukhi Kamatani chez Akata
Un jeune garçon gay trouve un collectif dans sa ville alors qu’il voulait se suicider. Un manga (en 4 tomes) magnifique laissant la place à chaque personnage. Beaucoup de diversité mais aussi beaucoup de dureté. Même le héros m’exaspère, surtout dans le tome 2, mais se rattrape dans le 3. Un manga à lire.
TW : harcèlement, homophobie, homophobie intériorisée, mégenrage, agression sexuelle, mention de suicide.

22) Les abysses de Rivers Solomon Aux forges de Vulcain !
Lors du commerce triangulaire, les femmes enceintes étaient jetées par-dessus bord. Leurs bébés ont survécu et sont devenus des sirènes. Rivers Solomon est un.e auteur.ice intersexe, noir.e, trans, queer et handi. Iel apporte un point de vue intéressant à cette période et ce qui aurait pu se passer. Le poids de l’histoire et les traumatismes liés à l’esclavage sont abordés. Un livre lourd mais très intéressant.
TW : mort, esclavage

23) Bloom Into You tome 1 de Nio Nakatani chez Kana !
Ce n’est que le tome 1 sur 8 donc je ne vais pas énormément développer. Mais on y suit deux lycéennes. Une qui ne pense pas connaître l’amour et une deuxième qui est parfaite et qui développe des sentiments pour la première.
Une romance compliquée mais intéressante se dessine.

24) Ce sera moi de Lyla Lee chez Hachette Roman !
Bon je l’ai abordé dans mon dernier article mais ce livre est juste génial !!!! Il est beau, frais et fait du bien. Des personnages coréens, une héroïne bi et grosse. Un héros bi et un couple lesbien secondaire. Ce livre est juste Parfait ! À lire à tout moment !
TW : grossophobie, homophobie, harcèlement, fétichisation de la culture coréenne.

24) Six of Crows de Leigh Bardugo chez Ldp jeunesse !
Je vais bientôt faire un article donc je ne vais pas trop m’attarder. Surtout que je pense que la plupart des personnes ici connaissent cette saga. Mais dedans il y a des personnages de couleurs et deux personnages mlm (je ne sais pas encore leur sexualité et ne préfère pas m’avancer). Bref une superbe saga qui devrait être lue.
TW : prostitution, esclavagisme, torture, violence, mort.

25) Un noël chat-leureux de Mary Ann P. Mikael chez Reines-Beaux !
Vous voyez les mauvais films tf1 pendant la période de noël ? Bah ici on a la même mais avec un couple lesbien, des chats et des chocolats chauds. Les mêmes clichés, même celui où une des deux tombe d’un escabeau sur l’autre. C’est beau, c’est chaud, c’est cliché mais c’est gay !
TW : Chapitre avec forte consommation d’alcool, ex toxique, homophobie.

Et voilà, si j’ai bien compté ça fait 32 livres lgbtqia+ lu en 2020. J’espère faire encore mieux pour 2021 ! On se revoit très vite et à très bientôt !

Mel !

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer